JIDA 2016 Bordeaux

Encore une JIDA sous le soleil !

 

Une belle journée qui s’est déroulée à Bordeaux centre, au cœur des rues piétonnes en pleine période d’achats de Noël. Installation prévue à 9h, nous avions quasiment fini à 10H, ce qui est un progrès par rapport aux années précédentes 🙂

Si le décollage fut timide (faible fréquentation en matinée), la tendance s’est clairement inversée dans l’après midi, au fur et à mesure des heures qui s’écoulaient.

Le stand vivisection a une fois de plus été animée par un docteur vivisecteur fou (à venir en vidéo) ! Merci aux cobayes qui ont tenté l’expérience (et qui ont survécu). Le stand était accompagné de documentation et d’un petit ordinateur pour illustrer en vidéo les propos.

Le stand fourrure / cuir / laine, ainsi que le stand corrida / cirque / chasse sont les stands qui étaient situés le long de la rue Sainte Catherine, et qui en même temps ont généré le moins de visite, tant la vague humaine se déplace vite et empêche les curieux de s’arrêter. Pour autant, la fréquentation était quand même là et le public a pu se servir en documentation et échanger avec les militants.

Le stand élevage était coupé en deux, avec au cœur, le stand de Vegan Eco. Une table consacrée au foie gras, ce qui est de rigueur vu la saison. Une très bonne journée pour notre ami Vegan Eco que nous soutenons depuis ses premiers pas 🙂 Et de l’information généraliste sur l’alimentation & l’élevage sur la seconde table (viande, oeufs, lait, spécisme, abattoirs, etc …)
Une grande partie du matériel distribué ici nous a été fournit par l’association L214, partenaire que nous tenons à remercier pour son soutien qui nous a permis d’enrichir nos stands tant en quantité qu’en qualité. Des tracts esthétiques et très intéressants.

Le stand dégustation, sans surprise, a été le stand phare de cette JIDA. Chaque année, la foule se presse devant les superbes dégustations végétaliennes réalisées par les militant(e)s d’ACTA. Les photos parlent d’elles même. Les portions individuelles sont un format adapté à la dégustation afin de réaliser une présentation la plus professionnelle possible et surtout, d’être le plus attrayant également ! L’image donnée de la cuisine végétalienne ce jour, puis le goût, sont des éléments essentiels pour donner envie aux gens. Chaque dégustation était accompagnée dune recette format flyer à emporter. Nous proposions ces dégustations contre un don libre. Cela permet à l’association de réinvestir dans du matériel et d’envisager divers projets futurs. (dans le courant du reste de l’année).

Enfin, le pôle d’accueil ACTA était le lieu de rencontre pour les plus curieux. Présentation de l’association, comment militer à nos côtés, prendre une adhésion, se procurer du matériel militant, etc … Au passage, bienvenue aux 10 nouveaux adhérents, et merci pour votre soutien ! Quelques petits dons spontanés sans contre partie, plusieurs ventes de tee-shirts et vif intérêt pour les badges et autocollants dont certains modèles ont manqué, victimes de leur succès.

A côté de ce stand, une télévision diffusait tout le long de la journée des vidéos sur les différentes thématiques abordées (fourrure, cirque, corrida, expérimentation animale, élevage, abandon des animaux …).

Par ailleurs, nous avions la chance de compter parmi nous 4 associations, dont l’école du chat de Bordeaux, la Maison Spa, Lévrier mon Amour, et Animal’s 33. Il en ressort un bilan mitigé pour Animal’s 33 mais positif pour les trois autres associations, en particulier Lévrier Mon Amour qui a reçu du soutien financier et a pris plusieurs contacts avec des personnes intéressées pour devenir famille d’accueil ou même adopter.

Un seul élément a échappé à notre contrôle : le froid ! Impossible un 10 décembre d’échapper aux mains et aux pieds glacés !

 

Merci à tous les participants qui ont aidé avec une belle motivation à faire de cette JIDA une journée réussie. Vous avez contribué, même à une échelle aussi modeste soit elle, à diffuser un message en faveur de l’abolition de l’exploitation des animaux. Cette journée des droits de l’homme, et par extension, des droits des animaux, a suscité de l’intérêt auprès des Bordelais.

La cause animale avance, peu à peu. Ne nous laissons pas gagner par la morosité des atrocités quotidiennes ou par les discours défaitistes et gardons espoir en un véritable changement. Il s’inscrira lentement dans le temps mais la société en prends le chemin.

A très bientôt

Audrey pour ACTA Gironde

 

Mention spéciale à tous les nouveaux militants qui nous ont rejoint sur cette action, encore merci !

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *