Compte-rendu de la Grande marche pour la fin du spécisme, à Marseille le samedi 24 août 2019

Nous étions quatre militant·e·s, aux aurores le samedi 24 août, à partir de Bordeaux pour rejoindre la Grande Marche pour la Fin du Spécisme organisée à Marseille par les associations ALARM, Alliance Éthique, Unité 2 Classe et Sans Voix PACA. Arrivé·e·s à 13h30, nous avons pu suivre l’ensemble de la marche, du happening des « singes de la sagesse » (symbolisant l’attitude de la société vis-à-vis de l’exploitation des animaux) à l’écriture de slogans et de revendications à la craie sur les quais, en passant par un « ping-pong » de slogans, par deux minutes de silence et par la réalisation d’un clip de Res Turner, qui lançait les slogans au son des percussions tout le long du trajet.

Si l’on peut regretter que certaines parties du trajet ne nous aient pas donné beaucoup de visibilité, d’autres portions étaient beaucoup plus fréquentées et le retour média a été bon, sur papier, en ligne et en vidéo. L’antispécisme commence a être pris au sérieux et discuté de manière rationnelle, ce que l’on aurait eu de la peine à imaginer en France il y a quelques années.

Dimanche 25 août, nous avons pu assister à la conférence de Florence Dellerie, qui parlait de la communication au sein du milieu animaliste autour de trois grands axes : la construction rationnelle et raisonnable de l’argumentaire, la bienveillance vis-à-vis des autres militant·e·s ainsi que des opposant·e·s, et la convergence des luttes, qui implique que l’on ne profite pas d’une oppression systémique en place pour militer contre une autre. En somme, il s’agissait d’une conférence très intéressante, et nous étions déçu·e·s de devoir repartir à 16h, avant la présentation du mystérieux « projet M » mis en avant dans la communication sur l’événement… Florence Dellerie bientôt à Bordeaux ? On vous tiendra au courant !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *