ACTA Gironde – Antispécisme, Véganisme et Droits des Animaux

L’exploitation des chevaux

Le cheval a été domestiqué il y a plusieurs milliers d’années pour le manger, puis pour la traction agricole et pour le transport des personnes, avant d’être exploité plus récemment pour les loisirs et les spectacles ainsi que pour les pratiques vétérinaires liées à l’élevage intensif. Avec le lapin, c’est probablement l’animal exploité pour la plus grande variété d’usages. Mais contrairement à un lapin qui passera sa vie dans un seul cadre, un cheval a de grandes chances de passer au cours de sa vie d’une forme d’exploitation à une autre selon son âge, son sexe et son état de santé.

Alors que les chevaux libres vivent en groupe, on a tendance aujourd’hui à les garder dans des box séparés, ce qui peut générer du stress notamment chez les juments (Mills & Redgate 2017: 174). La reproduction, quand elle n’est pas faite par insémination artificielle, peut être forcée en empêchant la jument de bouger (Mills & Redgate 2017:177).

Libre, un cheval passe la majorité de son temps à brouter en se déplaçant d’un endroit à un autre, alors que dans les box et les enclos, les chevaux ne peuvent bouger que 5-10% de leur temps. Ils y sont souvent nourris avec des régimes concentrés et pauvres en fibres, qui les font moins saliver, déstabilisant leur système intestinal par manque de minéraux, ce qui explique souvent qu’ils se mettent à mâcher le bois de leurs enclos (Mills & Redgate 2017:170) et qu’on doive leur fournir en permanence des blocs de sel à lécher.

La captivité (dans un box, par exemple) peut générer des balancements stéréotypiques, notamment à cause de la frustration qu’a le cheval à ne pas pouvoir bouger librement. Ces stéréotypies peuvent aussi être les restes de frustrations ou de souffrances passées. Il semble exister chez les éleveurs une croyance infondée selon laquelle les stéréotypies se transmettraient par imitation – les chevaux présentant ces troubles sont alors isolés, ce qui risque en fait d’empirer ou de raviver leur frustration et leurs souffrances (Hothersall & Casey 2012). Des méthodes d’hébergement plus modernes, telles que les « écuries actives » (qui permettent le déplacement libre des chevaux dans l’écurie et encourage les déplacements pour aller trouver sa nourriture tout au long de la journée) sont probablement une meilleure solution pour la majorité des chevaux.

Agriculture et utilisations du corps des chevaux

Équitation

Donner les chevaux en spectacle

Soutenir les associations qui agissent

ACTA · Bilan 2020

C’est une année bien particulière qui vient de se terminer. La pandémie a touché la santé et la vie de nombreuses personnes, et les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre sa propagation, entre tentatives plus ou moins réussies et mauvaise foi bien trop évidente par moment, ont mis...

Pourquoi l’Ifce refuse-t-il de fournir certaines données sur la mortalité des chevaux et des juments ?

[Ce billet a été mis à jour le 20/01/2020 - la mise à jour est indiquée en rouge dans le texte.]On entend souvent dire que la vie sauvage est cruelle, et que la domestication (qu’il s’agisse de la captivité des animaux tels que les grands fauves et les éléphantes ou...

ACTA · Bilan 2019

C’est toujours agréable de regarder en arrière et de voir ce qui a été accompli. Aujourd’hui, on vous parle donc de ce qui s’est passé entre le changement d’équipe à l’été 2018 (avec le départ de Michel, notre ancien président, et l’arrivée de Stefania, Aurore, Nicolas et Roxane, aux côtés...

ACTA rejoint Convergence Animaux Politique

Nous y pensions depuis un certain temps, nous l'avons fait : nous sommes désormais partenaires de Convergence Animaux Politique, groupe qui fait le lien entre les associations de terrain et les parlementaires, en organisant des rencontres, des événements, et en aidant à la mise au point et à la mise...

« Animalisme, éthique du cheval et bien-être animal »,
compte-rendu de la conférence de Marianne Celka pour l’Ifce

Le 25 juin, Marianne Celka, sociologue, a donné une webconférence à la demande de l’Institut français du cheval et de l’équitation (Ifce), sur le thème "Animalisme, éthique du cheval et bien-être animal". La conférence s’est déroulée en trois temps : l’animalisme, l’impact des images sur les représentations et le bien-être...

Compte-rendu et discussion autour des Assises de la Filière Équine, le jeudi 7 novembre 2019

Début novembre, j’ai reçu un email d’Antoinette Delylle, qui avait publié sur son blog Mon cheval me dit un billet tiré d’une interview téléphonique. J’ai appris sur ce billet que je voulais le chômage pour tous les professionnels équins et la mort pour tous les chevaux… Après quelques échanges de...

Compte-rendu de la journée Cap Associations, le 22 septembre 2019 au Hangar 14

Tous les ans, Bordeaux organise Cap Associations, une journée au Hangar 14 où de nombreuses associations et antennes locales viennent se présenter au public avec un stand et parfois une conférence.ACTA était présente cette année, et nous avons même ouvert la journée avec une petite conférence sur l’antispécisme et sur...

Compte-rendu de la manifestation du dimanche 1 septembre 2019 contre l’exploitation des chevaux

Nous étions une vingtaine de militant·e·s dimanche après-midi, à nous retrouver à Bordeaux. Cube of Truth · 15h30-17h30 D’abord place de la Comédie pour un « Cube of Truth » avec Anonymous for the Voiceless, avec en plus des vidéos habituelles révélant les dessous de la production du lait de vache et...
Comment pensent les chevaux
(M.A. Leblanc, 2015)
Mon cheval est-il heureux à l’écurie ?
(Hélène Roche, 2014)
Apprendre à observer les chevaux
(Hélène Roche, 2020)

Libérer les chevaux et les juments
1. "Mon" cheval, "mon" partenaire
(Nicolas Marty, 2020)

Libérer les chevaux et les juments
2. La vie sauvage
(Nicolas Marty, 2020)